AGENDA 2017

A VENIR !!

Retrouvez nous le vendredi 21 avril 2017 à l'Abbaye de Talloires à Talloires-Montmin proche d'Annecy pour une soirée dégustation avec le sommelier Charly, accompagné des mets de Fabrice Taulier (sur réservation uniquement auprès de l'Abbaye)

> voir l'agenda complet

Actualités

Trophées pépite de l'année

Publié le 10-04-2017, Actualité

Trophées pépite de l'année

Notre domaine s'est vu décerner le Trophée "Pépite de l'année" par le WINE TOUR GAULT&MILLAU le 3 avril dernier

Lire la suite

La conquête du monde du vin

Passion-vin-1v« Il n'y a point de recette pour convaincre les amateurs d'acheter mon vin. Comment alors conquérir leur cœur pour que je puisse vivre de ma passion ? »,  se demande le vigneron.

Jean-Louis  Mann  s'est posé  cette question quand il a quitté la cave coopérative d'Eguisheim   pour devenir vigneron indépendant. « C'est une toute autre vie. Vinifier son propre jus de raisins est une aventure parce que l'on devient créateur de vin », explique Jean-Louis Mann qui gère, avec son épouse Fabienne et son fils Sébastien, le domaine Jean-Louis Mann à Eguisheim.

Mais l'indépendance a son prix. « S'il est très gratifiant de devenir vinificateur, se faire aussi commerçant et communicant est un tout autre défi que je n'avais pas le droit de rater, de surcroît. De ma capacité à gagner des clients dépend la survie économique de notre domaine. Or je n'ai qu'un seul argument pour les convaincre, la qualité de mesPassion-vin-2v vins », continue Jean-Louis Mann.

Le vigneron  se soumet donc au jugement de ceux qui décident de son existence dans le monde du vin : des cavistes, des restaurateurs , des journalistes spécialisés, des juges des concours professionnels et des dégustateurs des guides de vins. En goûtant ses vins, ils se sont penchés sur son destin.
Parmi eux, heureusement, aucune sorcière ne lui a jeté un mauvais sort. Aujourd'hui, le domaine de Jean-Louis et de Fabienne Mann est cité dans le guide de Bettane et Desseauve et dans celui de la Revue du Vin de France.

Extrait de Passion Vin N°8 par Jürgen Thöne

 

Vins au féminin, une femme du terroir et de l'ombre

vins-au-feminin vFabienne Mann, comptable de formation, est devenue viticultrice en 1993, et cogère le domaine Mann à Eguisheim avec son mari Jean-Louis.

Il était pas écrit que Fabienne Mann travaillerait un jour dans la vigne. Ses parents, pourtant vignerons-récoltants pour une coopérative à Ingersheim, auraient pu lui glisser une part de leur virus. " Mes parents ne pensaient pas que j'allais continuer " explique Fabienne Mann. C'est son mari Jean-Louis qui l'a poussée : " En octobre 1990, après la naissance de mon troisième enfant, mon mari est arrivé en me disant : demain tu commences une formation. " Et la voilà Wintzenheim partie pour deux ans de découverte du métier. Viticulture, oenologie, comptabilité d'un domaine, ...

 

L'héritage de mes parents

heritage vLe soleil a envoyé une lumière nouvelle sur l'héritage de Jean-Louis Mann, en 2010. " J'ai compris, alors, que mes parents m'avaient légué non seulement un vignoble mais aussi leur histoire viticole ", nous explique le vigneron d'Eguisheim.

" En fait, l'héritage, c'est une parcelle en complantation, où se côtoient quatre cépages dans une même parcelle : sylvaner, gewurztraminer, muscat et pi­not gris. C'était la viticulture an­cienne. J'étais sur le point de les aire arracher pour me confor­mer à l'usage des parcelles mo­no-cépage en Alsace, quand j'ai eu des remords ",  commence Jean-Louis, qui a alors " fait un pas en arrière pour  mieux sau­ter "...

Une cuvée "Muscat de Noël"

Muscat-de-noel vQuelque 700 kg de raisin récolté à la main mi-septembre sur la parcelle Altengarten de la Maison Mann devient " Muscat de Noël ".

Nanti d'un BTS viticulture-œno­logie, fort d'expériences acquises lors  de stages en Autriche, en France dans la Côte Rôtie, ou plus récemment en Australie, à côté de Torquay au sud de Melbourne, où il a vendangé et fait une vinifi­cation, Sébastien Mann va désor­mais travailler à Eguisheim dans l'exploitation viticole bio, familia­le. A la veille de Noël, c'est une première pour Jean-Louis, son père, et donc  pour Sébastien, deuxième  de ses trois garçons, qui se préparent à  presser des muscats ottonel pour une cuvée " Muscat de Noël ".